VOS SYMPTÔMES‎ > ‎

Maux de dos (cervical, dorsale, lombaire…..)

Huit adultes sur dix seront, au cours de leur vie, affectés par un mal de dos.

Votre ostéopathe peut vous venir en aide pour un malaise occasionnel ou chronique.

 

Douleur cervicale (Cou)
:

Les douleurs au cou nous touchent tous à un moment ou l’autre de notre vie. Qu’il s’agisse d’un mal de cou occasionnel ou fréquent, votre ostéopathe pourra vous venir en aide. Qu’il s’agisse d’une douleur dont vous connaissez ou non la cause, votre ostéopathe tentera de déterminer la ou (les) source(s) de vos malaises et de traiter le problème à l’origine.

Les maux de cou peuvent survenir à la suite d’un choc, d’un trauma direct (accident de voiture, chute, etc.) ou être tout simplement reliée à une mauvaise posture, au maintien d’une position durant le sommeil

ou lors d’un mouvement brusque au réveil. Le mal de cou, souvent appelé torticolis, est une contraction soutenue de plusieurs muscles situés entre le crâne, les vertèbres du cou, du dos ainsi que des côtes et des om

oplates. De plus, ces fameux torticolis, ou cervicalgies, peuvent être associés aux organes du thorax et être influencés par la mobilité des poumons, des bronches et du péricarde. Les rigidités cervicales sont reliées à une perte de flexibilité et de mobilité. Le cou devient restreint dans ses amplitudes de rotation et d’inclinaison. Les inconforts sont donc d’autant plus évidents lorsque la rigidité limite davantage les amplitudes et le confort. Il est important de noter que les problèmes liés au cou peuvent causer des troubles de la vue, des problèmes de mâchoire, des grincements de dents (bruxisme), etc.

Les adultes comme les bébés peuvent être sujets aux torticolis. Le bébé peut naître avec un torticolis congénital en lien avec le traumatisme de l’accouchement, ou en lien avec sa position in utero pendant les derniers mois de la grossesse  (voir lien avec Ostéo pour Bébé).



Douleur lombaire ( bas du dos) :

Le lumbago ou lombalgie (tour de rein), touche le bas du dos. Il peut apparaître à tout âge. Les causes sont variées, et les plus fréquentes proviennent d’un mouvement brusque ou répétitif qui provoque des tensions dans les muscles fessiers et du bas du dos, de la dégénérescence discale due au vieillissement des disques ou à l’arthrose articulaire, d’une hernie discale ou un bombement discal irritant un nerf dans les cas de sciatique (sciatalgie), de douleur inguinale aux cuisses, au bassin, aux hanches jusqu’aux orteils avec des trajets irradiants très précis comme un mal de dents ! Il y a aussi les causes organiques et viscérales comme les problèmes gynécologiques, les règles douloureuses, l’endométriose, le manque de régularité intestinale, les inflammations de la vessie, de la prostate, etc. L’arthrite, l’arthrose, ou l’ostéoporose vont souvent affecter la région du bas du dos qui est soumise à des tensions importantes.


À lire L'ostéopathie et les lombalgies
À lire Ostéopathie et lombalgie chronique


Douleur au bassin (sacrum et coccyx) :

Elle peut provenir d’un choc direct (accident de voiture, chute, etc.), à la suite d’un accouchement (lien articles), de problèmes liés aux fonctions urinaires, gynécologiques, intestinales, aux hémorroïdes, à la perte d’une dynamique avec le bassin, etc. Ce dernier est « la maison de l’équilibre », et la fondation de notre structure musculosquelettique. C’est aussi le trait d’union entre les membres inférieurs et le r

este du corps. Quant aux membres inférieurs, ils servent d’amortisseurs contre la gravité et de système de locomotion par excellence.


Membres supérieurs (épaule, clavicule, omoplate …):

Les douleurs aux membres supérieurs sont multiples et variées comme la tendinite de l’épaule, la capsulite ou périarthrite, la bursite, la déchirure, la luxation, l’arthrose, l’accrochage acromioclaviculaire, les torsions de la clavicule et sa séparation. Tout cela, sans négliger les problèmes du coude (épicondylite), de l’avant-bras (membrane interosseuse), du poignet (tunnel carpien) et de la main (névrome, tendons, métacarpes, phalanges, etc.).

À lire l'ostéopathie et les douleurs à l'épaule





Inégalité de longueur de jambes et douleurs au dos (membres inférieurs) :

Cette inégalité peut ne pas toujours être ressentie par le patient si elle est minime. Elle peut provenir d’une inégalité congénitale, d’un trouble de croissance ou lors d’un antécédent de fracture durant l’enfance. Les différences dans la longueur des jambes peuvent augmenter le risque d’arthrose des membres inférieurs par déséquilibre local ou global. Ainsi, les genoux, les hanches, le bassin et le dos tout entier vont subir les effets de ce déséquilibre. Dès lors, votre ostéopathe pourra améliorer votre posture et votre équilibre par des techniq

ues douces et précises. Dans certains cas, il pourra vous recommander le port de semelles orthopédiques ou autres afin de soutenir le traitement, d’atteindre un équilibre optimal, un corps souple, mobile et bien adapté car le mouvement, c’est la vie !

Comments